Que vous soyez amateur de café ou à la recherche d’émotions gustatives, Corica est un bar de speciality coffees unique et convivial à découvrir absolument. Comptoir de dégustation et de vente de café au détail, on y découvre 28 sortes d’Arabica torréfiés de façon artisanale dans leur maison mère, rue Marché aux Poulets.

Réelle institution à Bruxelles, l’enseigne est riche d’une longue histoire teintée de traditions et de passions qui débuta en 1850, rue Haute. En 1902, elle est rachetée par la famille Wulleman et c’est en 2011 que Marie-Hélène Callewaert et son fils Harold Anciaux reprennent le flambeau ! Harold Anciaux : « J’ai appris les secrets du métier de torréfacteur avec la famille Wulleman. En reprenant l’enseigne, nous avons upgradé la technicité des machines et investi dans la recherche et le développement afin de sublimer le café dans ce qu’il peut avoir de si spécial et étonnant. C’est un produit du terroir dont le goût dépend de nombreux facteurs, notamment l’origine de la plante, son ensoleillement, la cueillette, le séchage, la torréfaction et enfin, l’extraction par le barista. Aussi, pour un bon espresso, nous pouvons compter sur un personnel bien formé aux techniques d’utilisation des machines haut de gamme afin de développer au mieux les arômes du café. »

L’objectif réussi de Corica est de proposer certains produits exclusifs qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, tout en restant abordable avec un café déjà pour 2 euros la tasse. Ici, il y en a pour tous les goûts : ristretto, espresso, americano, latte, bon bon (lait concentré, un shot d’espresso et un peu de mousse de lait) et icetea maison. Ils proposent aussi une belle sélection de thés et tous les accessoires et machineries pour faire un bon café.

Quand on passe la porte de Corica, on est surpris par l’ambiance familiale et chaleureuse du lieu rappelant les cafés comptoirs italiens. La déco est soignée avec une dominance de blanc et de noir et des touches de bois. Mais l’attention est surtout portée au client. Le personnel cherche avec soin ce qui vous fera Plaisir selon vos préférences et vos origines. « Une personne du sud de l’Europe boit souvent un café très torréfié, amer et corsé, quand au nord, on préfère en général un café plus acidulé. Avec notre gamme, on peut proposer au client ce qu’il aime et avec le temps, lui faire découvrir des choses plus spéciales. »

Si dans le vin, on décèle entre 200 et 300 arômes, dans le café, on s’approche des 3000 saveurs possibles. On sera donc heureux de déguster un café aux notes florales, végétales, fruitées, noisette, chocolat, pralinées, fruits à coque, salines ou encore biscuitées.

Avec une rotation des cafés proposés à la carte, chaque venue nous promet un moment de découverte et de convivialité comme il en existe peu.

Gérants de Corica, Harold Anciaux et Marie-Hélène Callewaert

Ecrit par la journaliste Louise Van Reeth